Bingo Pinballs

Created on 10-28-2017

 

 

Les 21% de TVA sur les jeux de hasard vont plomber les casinos et les salles de jeux, mais aussi les cafés et les librairies

L.G

Décidée par le gouvernement en urgence la semaine dernière pour boucler son budget, la taxe de 21 % sur le secteur du jeu va faire très mal à plusieurs secteurs. Et pas seulement les salles de jeux.

 

On dit souvent que la recette du bingo paye le loyer pour un cafetier. Ce ne sera plus le cas.

On dit souvent que la recette du bingo paye le loyer pour un cafetier. Ce ne sera plus le cas.

« On ne fait jamais 21 % de bénéfices, c’est la fin du secteur si ça passe ! ». Chez les exploitants de jeux de cafés (bingos), on est sonné suite à cette décision prise par le gouvernement Michel à la hâte, sans aucune concertation avec le secteur. « Et avec nous, ce sont les cafetiers qui vont la subir de plein fouet puisqu’on partage la recette en deux. »

Lorsqu’on joue 100 euros au bingo, 90 sont rétrocédés aux joueurs sous forme de gains. Il reste 10 euros que se répartissent le cafetier et le placeur de jeux.« Si les cafetiers doivent payer 21 % de TVA sur leur part, le tiers des cafetiers sont déjà dans le rouge, et bien il y aura un tiers en plus, explique Fernand Renson de chez Bally. Quant à nous, on peut mettre la clef sous le paillasson. »

 

Même son de cloche du côté du groupe Circus qui gère le casino de Spa et de Namur, ainsi que les salles de jeux du même nom.« On ne va pas demander à un joueur qui mise 100 euros de rajouter 21 euros de TVA, explique clairement Manu Mewissen. C’est donc nous qui allons la payer. Le secteur souffre déjà très fort de la crise et de la concurrence des paris en ligne illégaux. Cette taxe aura pour conséquence d’affaiblir énormément les opérateurs de jeux qui payent leurs impôts et poussera les joueurs dans les bras de tous les sites illégaux, basés à l’étranger et qui ne payent aucune taxe. »

 

Quant aux libraires, ils seront également touchés car ils proposent également des paris sportifs et hippiques.

Rappelons que, comme à chaque fois, la Loterie Nationale (qui fait la moitié du chiffre d’affaires des jeux en Belgique) n’est pas touchée par cette mesure.

C’est demain que le Conseil doit entériner cette mesure qui devrait lui rapporter 39 millions dans un premier temps et plus de 70 en vitesse de croisière. sauf si les faillites se multiplient dans le secteur…

 

 

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

 

14 Avril 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~