Bingo pinballs

Created on 08-26-2020

 

Vers la fin des bingos dans les cafés ?

Belgique

Arnaud Farr (St.)

Publié le 09-02-15 à 20h06 - Mis à jour le 10-02-15 à 07h32

Vers la fin des bingos dans les cafés ?

© Photonews

 

 

La Commission des jeux de hasard veut interdire l’utilisation de 10.000 machines à sous en Belgique.

Un nombre croissant de clients est accro aux machines à sous dans les cafés et bars.

Une tendance à la hausse, notamment chez les jeunes.

La question de l’interdiction des machines est donc au cœur des débats. Mais si la décision d’interdire ce type de machine n’a pas encore été entérinée, la cellule fiscale de la Région wallonne a cependant instauré une "limite de perte horaire" pour les jeux d’argent en Belgique.

C’est-à-dire qu’en fonction de la licence accordée aux jeux de hasard, le joueur est limité à un certain montant financier de perte par heure.

Par exemple, si la machine dispose de la licence A +, qui vaut notamment pour le bingo, le joueur sera limité à perdre maximum 70 euros par heure.

Ainsi, plutôt que de limiter les sommes jouées, le principe est de limiter les sommes d’argent déposées. Ce qui signifie que vous pouvez jouer tant que vous voulez, à condition de ne pas avoir à puiser dans vos finances personnelles.

Bernard Gehenot , responsable de la cellule fiscale de la Région wallonne, nous explique : " La perte horaire, c’est ce que vérifient les contrôleurs pour les machines qui se trouvent en dehors des casinos. Si la machine possède une licence spécifique avec une perte horaire fixée à plus de 500 euros, elle ne pourra pas être installée dans des endroits autres que des casinos car cela pourrait entraîner des dérives de la population."

Les appareils visés par cette interdiction sont ceux dont la mise maximale est de 0,22 euro avec un rendement qui ne dépasse pas 6,40 euros.

Problème : les fraudes sont difficilement détectables lors des contrôles exercés par la Commission des jeux de hasard.

Des contrôles d’autant plus durs à exercer qu’on dénombre 16.000 machines de type bingo sur notre territoire, réparties dans 8.000 quartiers.

Avec un coût d’installation des machines qui varie de 10.000 à 20.000 euros.

Pour ou contre?

Minas Aydin, tenancier d'un bar, est pour. “Je soutiens cette interdiction car ces appareils automatiques de divertissement ne sont rentables que si des clients fortunés jouent. Ce n’est pas le cas dans mon café. Je préférerais voir ces appareils disparaître et y mettre deux tables supplémentaires à la place pour accueillir plus de personnes.”

Magdalena, propriétaire d'un bar, est contre. “De nombreux clients viennent jouer à ces machines dans mon bar. Surtout en soirée. J’en tire un bénéfice énorme qui m’aide à arrondir mes fins de mois. La mise maximale est de 50 euros mais rien n’empêche mes clients de jouer cette somme cinq, dix, parfois quinze fois sur la même soirée !”