Bingo pinballs

Date Unknown 2014

 

Now, this might not help us service the machines, but it is definite insight into the technology in these Bingos

 

“Bingo! Are Slot Machines Addictive? Do they control (or manipulate) gains and losses? Eurautomat, the leader in the development, production and marketing of slot machines, proves that you can gamble with honesty. The company has equipped its WIMI bingo games with wireless modules. Integrated into the bingos, the modules send the data to a central of the gambling commission. All information is centralized there and compared with statistics. If users play too often to win, there is a risk of addiction. Thanks to Siemens modules, the Gaming Commission is therefore able to detect any discrepancies in good time. This prevents abuse and helps protect many people from themselves. It is therefore the player who wins thanks to the wireless modules of the Eurautomat bingo games.

 

                                     

Bruxelles, le 18 octobre 2004

 

Wireless Modules : Informations complémentaires

 

Les opérateurs belges comptent à ce jour sept millions d’abonnés. Si cela ne tient qu’à Siemens, des millions viendront s’y ajouter très rapidement, ces toutes prochaines années. Grâce aux modules sans fil (« wireless modules ») de Siemens Communications, les machines et les systèmes peuvent en effet dialoguer de manière mobile.

 

Les modules sans fil constituent le segment le plus novateur du monde de la communication mobile. Ces petites plaquettes ne sont pas plus grandes qu’une boîte d’allumettes et ne pèsent que quelques dizaines de grammes. On peut les comparer à un téléphone portable, l’écran et le clavier en moins. Intégrés ou fixés à des appareils ou des objets, les modules sans fil sont capables de communiquer via un réseau de téléphonie mobile (GSM, GPRS ou même EDGE), quelle que soit la position de « l’émetteur» et du « récepteur ». Des résistances, des condensateurs et des circuits intégrés miniatures assurent une transmission et une réception optimales.

 

Une révélation, pour les entreprises comme pour les particuliers

C’est en 1995 que Siemens a lancé son tout premier module sans fil. Ils n’ont cessé de proliférer depuis.

 

Les modules sans fil permettent aux entreprises des secteurs les plus divers de rationaliser leurs processus. Les sociétés de distribution d’eau, de gaz et d’électricité peuvent y avoir recours pour relever les compteurs à distance. Dans la logistique et la distribution, ils permettent d’effectuer le suivi des transports. Ils facilitent aussi le repérage des cargaisons et des voitures volées. Ils sont employés dans les systèmes de navigation. Bref, en optant pour les modules sans fil, chaque entreprise peut gagner en efficacité et comprimer ses coûts. Une valeur ajoutée incontestable.

 

Pour les particuliers, les modules sans fil offrent aussi de nouvelles perspectives, tant au niveau privé que professionnel. Grâce aux réseaux GSM et GPRS, les appareils mobiles sont disponibles et joignables partout et à tout moment, où qu’ils se trouvent, qu’ils soient ou non en mouvement. Les applications informatiques multimédias auxquelles le consommateur a recours au travail ou à domicile, démontrent à présent leur utilité d’autres domaines. Grâce aux modules de Siemens, il est possible de passer des communications mobiles avec un ordinateur portable ou d’équiper les PDA d’une fonction GPS. Les modules sans fil sont aussi présents dans une foule d’applications domotiques. Petit à petit, ils conquièrent leur place dans la vie de tous les jours. Vous ne l’avez pas encore remarqué ? Ça ne saurait durer.

 

Vision d’avenir

Les modules sans fil mènent leur petite révolution en toute discrétion. Depuis 1995, les acteurs technologiques travaillent d’arrache-pied à peaufiner ces modules et à étendre leurs fonctionnalités. Les premières applications ont déjà vu le jour il y a quelques années, mais restent peu connues. Elles marquent pourtant le début d’une longue histoire. On estime qu’il existe 50 milliards de machines dans le monde. De nombreuses études internationales (dont celle de Gartner intitulée « Mobile M2M Market : Western, Europe and North America, 2001-2006 » datée du 6 mars 2003) prédisent une croissance explosive du nombre de machines capables de dialoguer.

 

L’observateur belge Herman Konings de Nxt est lui aussi convaincu que les modules sans fil sont appelés à occuper, à très court terme, une place prépondérante dans notre quotidien. La technologie ne fait plus peur aux consommateurs, notamment grâce à la banalisation des GSM, des DVD et de l’internet. Les femmes, les personnes peu qualifiées et les plus de 50 ans sont en train de rattraper massivement leur retard. Les mentalités sont donc pratiquement mûres pour la communication de machine à machine.

 

Par ailleurs, les avantages des modules sans fil sont tellement remarquables que ni les entreprises, ni les particuliers ne pourront freiner leur essor. Aujourd’hui, les consommateurs sont accablés de « tâches » qu’ils sont tenus d’exécuter au quotidien. Les choix sont difficiles à faire, ce qui engendre souvent des situations de stress. La communication entre machines va considérablement faciliter ces choix et mieux les adapter aux besoins du consommateur.  Ce dernier sera épaulé dans ses décisions ; la tension se fera moins forte et les pertes de temps seront moins importantes, sur la route, à la maison ou au travail.

 

Une voiture qui dialogue avec les véhicules qui la précèdent et qui avertit du danger, des cartes de fidélité qui informent de l’état d’approvisionnement des placards au moment des achats, une citerne à mazout qui prévient le fournisseur quand les réserves sont trop basses. Autant d’exemples de tâches que les modules sans fil sont capables de prendre en charge à notre place, sans la moindre difficulté. Ils contribuent à un gain de temps, à une efficacité et un confort accrus et un stress moins présent, voire à un meilleur état de santé. Tout le monde peut y gagner, les entreprises comme les particuliers.

 

 

Position, stratégie et atouts de Siemens

Siemens est synonyme de communication. L’entreprise donne le ton dans les domaines de la téléphonie mobile, des réseaux, de l’internet et des modules sans fil. Siemens est également synonyme d’industrie, car ses diverses entités sont présentes dans un nombre impressionnant de secteurs. Dans toutes ses activités, Siemens a le même objectif à l’esprit : améliorer la qualité de vie des clients. Il en va de même quand il s’agit de modules sans fil.

 

La communication mobile présente de nombreux avantages pratiques et la communication mobile vocale est déjà bien entrée dans les mœurs. Par contre, en dépit de son potentiel, le transfert mobile des données a du mal à connaître le même essor. Trop complexes, les applications de données mobiles sont boudées par de nombreux consommateurs. Siemens Communications entend changer la donne.

 

Pour Siemens Communications, les modules sans fil revêtent une grande importance. D’abord, ces merveilles de technologie sont le trait d’union entre les divers éléments de l’offre Siemens. Le groupe jouit depuis toujours d’une solide réputation en matière d’infrastructures réseau modernes et d’appareils mobiles novateurs. Les modules sans fil permettent un transfert mobile élargi des données entre les hommes et les machines. Ils peuvent s’intégrer dans n’importe quel appareil ou application de Siemens et exploitent notre infrastructure réseau.

 

Stratégie étudiée

Pour rendre le transfert de données mobile moins complexe et plus accessible, Siemens entend faire équipe avec les opérateurs. Ces derniers jouent un rôle décisif, car ils sont en relation avec des millions de clients et disposent de réseaux de communication mobile. Plus qu’un simple fournisseur de modules sans fil, Siemens veut faire office de partenaire, d’intégrateur et de fournisseur de solutions pour les opérateurs.

 

La collaboration doit d’abord déboucher sur l’intégration des modules sans fil dans des projets destinés aux grandes entreprises. Ces dernières peuvent exploiter les modules à grande échelle et sont ouvertes à l’innovation. Siemens a mis point des solutions de bout en bout sur mesure à leur intention.

 

En outre, Siemens mise sur la standardisation et sur les plates-formes ouvertes pour faciliter l’intégration. Siemens est ainsi l’une des chevilles ouvrières de l’OMA, Open Mobile Alliance.

 

Des études montrent un besoin particulier d’applications destinées au péage des camions, au paiement mobile ainsi qu’au contrôle des distributeurs de boissons, des systèmes industriels et des compteurs. L’industrie automobile recèle un grand potentiel. On s’attend aussi à un intérêt accru de ces applications dans le secteur des soins de santé et de la sécurisation.

 

Siemens : numéro 1

Sur le marché des modules sans fil, Siemens - en pionnier - a conquis en peu de temps une place importante. En Europe, nous sommes aujourd’hui numéro 1, avec une part de marché de quelque 40%. Au niveau mondial, notre part de marché d’environ 20 % nous place au second rang.

 

En Belgique, la distribution des modules sans fil est assurée par The Wireless Corporation (TWC). Forte d’une connaissance et d’une expérience élargies de la communication sans fil, cette entreprise, non contente de distribuer ces produits novateurs, propose également aux utilisateurs (développeurs, intégrateurs et/ou producteurs) un large éventail de services et d’assistance dans le domaine de la conception, de l’intégration, de l’utilisation, etc.

 

Siemens Communications et ses modules sans fil sont bien implantés dans l’industrie automobile et le secteur des soins de santé. Parmi les applications couramment utilisées, citons le suivi des marchandises, le paiement mobile, la domotique, la sécurisation, la télésurveillance et la gestion de parcs de véhicules.

 

Modèles révolutionnaires

Les premiers modules sans fil ont vu le jour en 1995. Depuis, leur évolution a été ininterrompue. Voici un aperçu des modèles les plus récents.

 

TC45 – Communication et maîtrise

Le TC45 est le premier radiomodule bibande du monde à prendre en charge Java. Non content d’assurer la communication entre les machines, il contrôle aussi les fonctions des applications. Compatible avec les réseaux GSM et GPRS, le TC45 est destiné aux systèmes de sécurisation et à la lecture des compteurs. La mémoire et le contrôleur intégrés compriment considérablement les coûts de développement du matériel et des logiciels.

 

XT55 – Il veille au grain

Premier module GSM/GPRS tribande compact, le XT55 est équipé d’un récepteur GPS pour la navigation satellite. La conjugaison unique de ces deux technologies permet de localiser de manière infaillible des marchandises, des véhicules et des personnes. Le XT55 offre des perspectives insoupçonnées dans le domaine du transport, de la logistique et de la sécurité. Grâce à ses fonctions préconfigurées et à son petit format, ce module s’intègre facilement dans les nouvelles applications. La fonction TricklePower (qui atténue la puissance entre deux transmissions) permet d’économiser l’énergie.

 
MC55 – Petit mais costaud

Le MC55 est le double module tribande le plus petit du marché. Il ne pèse que 5,5 grammes. Sa miniaturisation lui vaut d’être utilisé dans les téléphones mobiles, les smartphones, les PDA et autres appareils portables. Le MC55 prend en charge les radiofréquences européennes et asiatiques. Il se prête donc parfaitement aux applications internationales.

 

 

MC75 – Un pas plus loin

Récemment, Siemens a annoncé l’arrivée du MC75, le premier module GSM/GPRS intégrant la technologie EDGE pour le transfert de données à haut débit (3 fois plus rapide que le GPRS !). Le MC75 applique le même principe qu’un GSM quadribande, gage de compatibilité avec tous les réseaux GSM. Ce modèle haut de gamme idéalement destiné aux smartphones, PDA et PC portables dispose d’un port USB. Le module sera mis en production au printemps 2005. Succès garanti !

 

En Belgique…

En Belgique, c’est The Wireless Corporation qui assure la distribution des modules sans fil de Siemens. Petit à petit, ils conquièrent leur place dans différents domaines. En voici quelques exemples :

 

Belgacom on the road

 

L’été dernier, Siemens a décroché un contrat visant à équiper les véhicules des techniciens de Belgacom d’une solution GPS de gestion du parc automobile et des effectifs. Belgacom peut ainsi optimiser et consolider la gestion de ses quelque 3 500 véhicules de service.

 

Le système GPS de « fleet & workforce management » enregistre en temps réel la localisation des véhicules de maintenance de Belgacom. Chacun de leurs déplacements est enregistré sur un poste central. Grâce à cette liaison permanente, il est possible de répartir les tâches en temps réel et de manière efficace pour garantir la rapidité des interventions. Le système comporte en outre 50 000 points d’intérêt, c’est-à-dire des informations pratiques à l’intention des techniciens (lignes téléphoniques, raccordements, bâtiments de Belgacom, etc.).

 

Avec le projet Belgacom, Siemens confirme son savoir-faire d’intégrateur. Car Siemens a fourni une solution de bout en bout : un système de navigation GPS (fourni par Siemens VDO, leader mondial des systèmes GPS pour le secteur automobile), la transmission de données mobile via GPRS (des véhicules au central) et les logiciels de traitement des données par le back-office.

 

Cool

IJsboerke est synonyme de crèmes glacées de qualité depuis 1935. Au début, son fondateur, Staf Janssens, assurait les livraisons à domicile avec sa brouette. Aujourd’hui, ils sont 160 camions à sillonner la Belgique.

 

Ces derniers desservent plus de 300 000 clients satisfaits. Pour gérer le trafic de marchandises, il faut des systèmes intelligents. IJsboerke a donc équipé ses camions de modules sans fil. Via le réseau GSM/GPRS, ils peuvent s’échanger des données logistiques à tout moment. IJsboerke évolue donc avec son temps. Cool !

 
La solution ad hoc

Que le voyageur qui arrive in extremis à la gare et n’a pas le temps d’acheter son titre de transport au guichet se rassure. Le contrôleur a la solution.

 

La SNCB vient d’équiper ses contrôleurs de nouveaux appareils dotés de modules sans fil. Via le réseau GSM, les agents peuvent envoyer des données en tout genre, notamment les informations des cartes bancaires. La SNCB n’a pas raté le train du paiement électronique !

 

Bingo !

Les machines à sous provoquent-elle la dépendance ? Contrôlent-elles (ou manipulent-elles) les gains et les pertes ? Eurautomat, numéro un du développement, de la production et de la commercialisation de machines à sous, prouve qu’on peut jouer en toute honnêteté. En effet, l’entreprise a équipé ses jeux de bingo WIMI de modules sans fil.

 

Intégrés dans les bingos, les modules envoient les données à un central de la commission des jeux de hasard. Toutes les informations y sont centralisées et comparées aux statistiques. Si les utilisateurs sont amenés à jouer trop souvent pour gagner, il y a risque d’accoutumance.

 

Grâce aux modules de Siemens, la commission des jeux de hasard est donc en mesure de détecter à temps les éventuelles divergences. Cela évite les abus et permet de protéger bien des gens contre eux-mêmes. C’est donc le joueur qui sort gagnant grâce aux modules sans fil des jeux de bingo Eurautomat.

 

Fini le transport téléguidé

Transics est un fabricant européen de solutions de gestion de parcs de véhicules et d’ordinateurs de bord destinés aux véhicules utilitaires. L’entreprise renforce ses solutions par l’entremise de logiciels pour la communication de données mobile, d’internet et de périphériques en tout genre.

 

Transics a intégré les modules GSM/GPRS de Siemens dans ses applications pour poids lourds. Les modules transmettent toutes les coordonnées de position des camions et des transports à un central qui regroupe et traite les informations. A l’arrivée : une planification logistique optimale et une simplification administrative considérable.

 

Le M-2-M en plein : World of Droids

World of Droids est un pionnier de la communication machine à machine. Cette jeune entreprise installe des dispositifs (droïdes) équipés d’un modem intégré, qui assure la communication sans fil entre un serveur externe et des écrans plasma ou LCD.

 

World of Droids a récemment conclu un accord avec SN Brussels Airlines portant sur l’installation d’un canal multimédia privé. Celui-ci repose sur un serveur multimédia équipé d’un système de gestion de contenu qui permet à un responsable de SN Brussels de composer un programme et un schéma d’envoi à l’aide d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe, avant d’injecter le tout sur les écrans des guichets de l’accueil et de la billetterie. Le contenu des programmes et des schémas d’envoi est personnalisé.

 

Cette administration transite par internet via World of Droids Studio. Le stockage du contenu est centralisé sur les serveurs de World of Droids d’où le droïde peut tirer ses informations via GPRS, UMTS, ADSL ou directement via le réseau. World of Droids a opté pour le module sans fil MC35 de Siemens pour envoyer les messages dans le monde entier.

 

 

... … et dans le monde

 

Et la lumière fut

Par souci d’économiser l’énergie, plusieurs villes du Danemark, de Norvège et de Suède ont équipé leur éclairage public du système AmpLight, qui met en œuvre le module MC35i de Siemens. Depuis l’installation du système, la consommation énergétique a chuté de 35 %. C’est une économie considérable.

 

En fonction de la localisation et des conditions extérieures (p. ex. la météo), le module détermine la durée de fonctionnement et l’intensité lumineuse de l’éclairage public. Le système signale également les pannes ou les défectuosités. Le transfert des informations s’effectue via le réseau GPRS.

 

Les avantages sont évidents : baisse de la consommation énergétique, réduction des coûts, éclairage public plus performant et sécurité accrue. Bref, un service supérieur à un prix inférieur.

 

M-parking

Pour garer leur véhicule, les Autrichiens ont l’habitude de retirer leur ticket de stationnement dans un magasin voisin. Certains ne seront plus contraints à ce passage obligé. En effet, les municipalités de Vienne, Gleisdorf, Mödling et Stockerau viennent d’installer un système nettement plus convivial : le m-parking.

 

Grâce au m-parking, les autochtones et les visiteurs peuvent désormais acheter un ticket électronique à l’aide de leur téléphone portable. Le principe est le suivant. Les utilisateurs sont invités à associer leur numéro de plaque minéralogique et leur numéro de GSM via internet ou par SMS pour recevoir une « quittance de stationnement » électronique. Pour stationner sur un emplacement payant, l’utilisateur doit activer son ticket électronique via le module de son GSM. Pour cela, il suffit d’envoyer un SMS mentionnant la durée de stationnement et le numéro de plaque. Si la durée de stationnement est presque échue, un avertissement est envoyé par SMS, invitant l’utilisateur à payer une heure supplémentaire. Le paiement ne s’effectue qu’à l’issue du stationnement, par téléphone, par carte de crédit ou via un compte spécial chez un opérateur.

 

Le M-parking augmente le confort de l’usager. Quant à la municipalité, elle peut gérer efficacement toutes les aires de stationnement. En outre, le système simplifie et fiabilise le traitement administratif des contraventions pour stationnement non réglementaire. Les données des contrevenants sont envoyées directement aux services municipaux via le système central. Une invitation à payer sera alors envoyée par courrier. Le M-parking fait donc d’une pierre trois coups. Cette solution a été mise au point et déployée par Siemens et l’opérateur autrichien Mobilkom.

 

Contrôle du niveau de mazout à distance

La société suisse Sensile Technologies est spécialisée dans le développement de capteurs de qualité et de systèmes de télémétrie. En collaboration avec Siemens, l’entreprise a mis au point D-SENTS, une application novatrice qui mesure à distance le niveau de mazout dans les citernes.

 

Placé dans les réservoirs, D-SENTS se compose d’un capteur et d’un module TC35i qui envoie, via le réseau GSM, les paramètres de mesure à la base de données centrale du fournisseur en question. Ce dernier avertit à son tour ses clients par internet, par email ou par SMS.

 

Le système évite beaucoup de traitement manuel. La surveillance continue prévient aussi les pannes de mazout. Enfin, le système optimise la planification des tournées et raccourcit les délais de livraison. Rien que des avantages, qui n’ont pas échappé aux sociétés d’approvisionnement. Shell Suisse, Allemagne et Autriche ont depuis conclu un contrat cadre pour l’acquisition de plusieurs dizaines de milliers de systèmes D-SENTS à la fin 2004.

 

Les émissions à la loupe

Berlin possède le centre de traitement des déchets le plus moderne d’Europe. Dès la mi-2005, le site prendra en charge 160 000 tonnes annuelles d’ordures ménagères et de déchets industriels. Par la construction de ce complexe, Alba AG se conforme à la directive européenne qui entre en vigueur en mai 2005 et qui interdit la mise en décharge des déchets ménagers non traités.

 

Etant donné que le complexe se situe en zone urbaine, il ne peut en aucun cas dépasser les normes d’émission les plus strictes. Un centre de contrôle analysera donc l’intégralité du processus de traitement des déchets. Pour le transfert des paramètres de mesure, la société a recours aux modules sans fil de Siemens.

 

Ce contrôle sérieux des émissions prévient les infractions à la législation. Ce faisant, le nouveau centre de traitement des déchets sera en mesure de recycler 93% des ordures ménagères, en toute légalité. Ou comment les modules sans fil contribuent à réduire la montagne de déchets.

 

Paiement sans fil par carte

La carte de paiement se révèle bien pratique quand on n’a pas assez d’argent liquide sur soi. Les modules de Siemens prouvent leur utilité dans une foule de terminaux de paiement sans fil. Comme dans les NURIT 3010 et 8000 de la société israélienne Lipman Electronic Engineering Ltd.

 

Lipman a intégré les modules TC35, MC35 et MC45 dans ses terminaux bancaires où ils assurent un transfert des données rapide, fiable et sans fil. Le GPRS permet d’établir une liaison permanente et d’effectuer un transfert à haut débit. Ce facteur a son importance quand on sait que les terminaux sont installés dans des lieux fréquentés (restaurants et gares).

 

Un vrai bolide multimédia

Thesis, le dernier modèle du constructeur automobile italien Lancia, allie une élégance classique et des innovations technologiques. Le module intégré de Siemens joue un rôle important dans l’ensemble du concept.

 

Grâce au module GSM, le conducteur peut communiquer en toute sécurité au volant. La simple pression d’un bouton suffit à activer le mode mains libres. Le système autorise aussi l’envoi et la réception de messages texte. Citons encore la disponibilité d’informations en ligne. Si le conducteur souhaite connaître l’hôtel ou l’hôpital le plus proche, il lui suffit de sélectionner une touche pour contacter le central situé près de Milan. En cas de panne ou en cas d’urgence, ce service est d’un précieux secours.

 

Grâce aux modules sans fil de Siemens, la Lancia Thesis est une véritable voiture multimédia.

 

Soldats du feu

Chaque été, les incendies de forêts sévissent dans le sud de l’Europe. Cette année, le Portugal n’a pas été épargné. Toutefois, par rapport à autrefois, les ravages sont restés limités. En effet, les services d’incendie locaux y ont mis en œuvre un véhicule spécial, équipé de modules sans fil.

 

L’entreprise Bruno & Lopes et l’unité de recherche AIDA de l’université de Coimbra ont équipé un Renault Kangoo d’une caméra performante, d’un récepteur GPS et de capteurs de mesure de la vitesse du vent, de la température et de l’humidité ambiante. Un radiomodule MC45 de Siemens envoie tous les paramètres à un centre de contrôle, via le réseau GSM/GPRS.

 

Auparavant, pour lutter contre le feu, les services de secours étaient tributaires des informations données par la population locale. Grâce au module MC45, ils reçoivent désormais des images et des informations actualisées sur l’ampleur précise des incendies et leur vitesse de propagation. Des armes vitales dans une lutte inégale.

 

 

Solution de poche

La société néerlandaise Intermec est spécialisée dans le développement, la production et la distribution d’applications dans le domaine de l’informatique mobile, de la technologie de l’information et de l’identification automatique. L’entreprise a intégré le module MC45 de Siemens dans son pocket PC dernier né.

 

Parfaitement intégré dans le modèle compact Intermec 760, le module MC45 assure un transfert voix et données de qualité supérieure. La communication directe entre l’utilisateur de terrain et le siège central engendre un gain de temps et une économie énormes. En outre, la communication en temps réel améliore la qualité du service. Grâce au module intégré MC45, Intermec 760 est un must pour les sociétés de messagerie et les centres de distribution.

 

Lexique

 

ADSL                          Assymetric Digital Subscriber Line : communication à haut débit.

 

Technologie EDGE    Enhanced Data Rates for Global Evolution : réseaux qui prennent en charge la transmission de paquets EDGE et offrent une vitesse de connexion plus élevée que les réseaux GPRS. EDGE est également appelé (E)GPRS (Enhanced General Packet Radio Service).

 

Fleet management     Gestion de parc automobile.

 

GPRS                         General Packet Radio Service : une technique de transmission de données GSM où l’envoi et la réception des données s’effectuent par paquets. Le GPRS assure une connexion permanente entre l’appareil sans fil et le réseau.

 

GPS                            Global Positioning System.

 

Location Based Services      

Localisation de personnes ; gage de valeur ajoutée aux services mobiles.

 

Mediacenter                Centre réunissant plusieurs serveurs chargés de communiquer avec les droïdes et d’assurer la gestion multimédia à distance.

 

OMA                           Open Mobile Alliance ; initiative émanant de quelque 200 opérateurs mobiles internationaux, fournisseurs de réseaux et de systèmes, entreprises et fournisseurs de contenu, visant à stimuler l’interopérabilité et le développement d’applications mobiles par la création de protocoles standard permettant la communication sans fil, quels que soient l’appareil ou l’application mis en œuvre.

 

PDA                            Personal Digital Assistant (assistant numérique personnel).          

 

Quadribande               Ccouvre les gammes de fréquences 850Mhz, 900MHz, 1800MHz et 1900MHz.

 

RFID                           Radio Frequency Identification pour l’identification, le suivi et l’acquisition de produits.

 

UMTS                         Universal Mobile Telephone System : troisième génération de communication de données via le réseau GSM.

 

 


Contact pour la presse :

Philippe Bauwens, Press Officer

Tel: +32 2 536 29 71 - Fax: +32 2 536 22 48 - GSM: +32 475 83 33 38

E-mail: philippe.bauwens@siemens.com 

 

Siemens Communications

Siemens Communications est l’un des plus grands acteurs de l’industrie des télécommunications. Siemens est le seul fournisseur du marché capable d’offrir à ses clients un portefeuille complet, depuis les appareils destinés aux utilisateurs finals jusqu’aux infrastructures de réseaux complexes pour les entreprises et les opérateurs ainsi que les services correspondants. Siemens Communications est le leader mondial des innovations en technologies convergentes, produits et services pour réseaux sans fil, fixes et d’entreprise. C’est la plus grande division du Groupe. Opérant dans plus de 160 pays, elle emploie 60 000 personnes et a enregistré lors de l’exercice fiscal 2003 (clôturé au 30 septembre) un chiffre d’affaires de quelque 17 milliards d’euros.

Pour plus d’infos sur Siemens Communications : http://www.siemens.com/communications