Bingo Pinballs

Created on 03/25/2014 _ Last Update 12/21/2015

 

 Bingo Montana menaces

 

 

Gilbert Dupont Publié le mercredi 11 juin 2008 à 06h55 - Mis à jour le mercredi 11 juin 2008 à 06h55

 

Faits divers

 

Des cafetiers du Brabant wallon lancent l'alerte : des escrocs ont les moyens de truquer ce type de machines à sous

 

BRUXELLES Depuis huit jours, c'est un peu l'alerte en Brabant wallon, parmi les cafetiers exploitant des jeux de Bingo. À Waterloo, Nivelles, Braine-l'Alleud, les cafetiers, pour se prot éger, s'informent de chaque nouveau cas. Depuis la semaine passée, une équipe d'escrocs visiblement bien organisés écume les établissements exploitant des jeux à sous, avec un procédé qui leur permettrait de fausser les résultats en réalisant des combinaisons qui rapportent.

 

Selon nos infos, un cafetier a déposé plainte hier après midi à la police de Braine-l'Alleud. Dans sa plainte (numéro 003581/08), le patron, qui possède plusieurs établissements, précise avoir subi une perte de 1.000 euros sur un bingo Montana. La plainte précise qu'ils sont nombreux, en peu de temps, en Brabant wallon, à avoir subi la mésaventure, au point que des patrons débranchent provisoirement les appareils en attendant d'en savoir plus.

 

À ce stade, les jeux Montana seraient les seuls auxquels on semble s'attaquer avec succès.

 

Prudence et perplexité. Personne n'est capable d'expliquer le procédé étrangement magique qui permettrait aux escrocs de réaliser à volonté des triples six et des triples sept, combinaisons qui, pour une mise de 6 €, apportent des gains jusqu'à 240 et 480 euros.

 

Pierre G., cafetier plaignant : "Ma plainte dénonce un système non identifié que personne n'est capable d'expliquer. Comme je le signale, cela n'arrive que sur des machines à sous bien précises, les fameuses Montana. Le plus étonnant est que c'est réalisé sans que l'appareil n'enregistre les débits. Il y a bel et bien des débits, mais le compteur dans l'appareil ne les enregistre pas et reste donc en positif."

 

Le mystérieux procédé interviendrait-il sur la connexion GPRS ? Toujours est-il que, par solidarité, l'échange d'informations est optimal depuis huit jours dans l'horeca du Brabant wallon. Les cafetiers se transmettent le signalement d'un Méditerranéen de 1 m 90, athlétique et bel homme, avec des cheveux gominés et légèrement frisés, et de ses deux complices, un blond de 1 m 85 entre 32 et 35 ans et un plus petit (1 m 75) aux cheveux dégarnis.

 

À un moment, l'un d'eux portait une chemise à fleurs. La plainte précise aussi qu'une première équipe repère les lieux. Hier, la bande a été repérée à Joli-Bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~